Mark@gement

un management humaniste tendu vers les clients

St Augustin
Sc. Exactes

Le management n'est pas une science exacte, mais on peut tirer des enseignements de conclusions, parfois surprenantes, tirées de certaines études mathématiques.

Les mathématiques sont généralement considérées par les littéraires comme un monde incompréhensible et par les scientifiques comme un ensemble de certitudes. C'est vrai, mais elles peuvent réserver des surprises ...

Des théorèmes peuvent démontrer que certains comportements de managers sont fondamentalement erronés ou que des situations où l'on ne sait pas quelle décision choisir sont normales ou que des évidences peuvent ne pas l'être tant que cela.

Quelques exemples cherchent à vous en convaincre ...

Comment la vie a-t-elle pu émerger de la matière inerte ? Selon quel processus s'est-elle développée jusqu'à envahir toute la Terre ? Quelle histoire fait passer des premières cellules à la flore et le faune actuelle y compris l'homme ?

Un diaporama tente d'expliquer comment les règles de la physique et de la chimie tels qu'expliqués par la mécanique quantique et la relativité générale permettent de comprendre (un peu !) comment la vie s'est progressivement développée jusqu'à ce jour et comment ces même théories prévoient sa disparition sur Terre.

Pour télécharger le diaporama : Cliquez

En guise de conclusion : Vitaforce, Vitabio et Vitaperso

temps

Vos remarques voire corrections sont les bienvenues.

Le processus vital partant de la matière inerte vers la vie humaine présente deux phases :
 
Dans la première, des réactions chimiques s'enchaînent en faisant apparaître des propriétés nouvelles (membrane, métabolisme, reproduction, mobilité) qui ont leurs finalités en elles-mêmes : on reste ici au stade de la chimie. Je dénomme cette évolution irrésistible "Vitabio". C'est elle qui relance le développement des espèces après chaque cataclysme.
 
Dans la suivante, l'évolution vitabio se poursuit : des réactions chimiques continuent d'échafauder des structures de plus-en-plus complexes en faisant surgir de nouvelles propriétés, mais de nature essentiellement immatérielle (émotion, sentiment, conscience) associées à des phénomènes électriques (neurones) voire physiologiques (rougeur, rythme cardiaque, … ) sans comprendre le lien entre eux. Ces phénomènes, qui ne sont plus uniquement des réactions matérielles, je lui donne le nom de "Vitaperso". La personnalité du sujet s'affirme de plus en plus au fil de l'évolution.
 
Les complexes structures nouvelles, support des phénomènes vitabio, sont le résultat de la mise en œuvre des 4 forces qui régissent la physique : elles permettent de comprendre l'élaboration de ces échafaudages de plus en plus complexes de molécules, mais pas d'anticiper les propriétés nouvelles qui en surgissent. Une autre pulsion va faire parcourir la séquence : sensibilité, émotion, sentiment, conscience, liberté, … . Cette force, je la baptise "Vitaforce".

Autrement dit, j'ai l'impression que les réactions réflexes (vitabio) doivent pouvoir s'expliquer par la mise en œuvre des règles du modèle standard et de la gravitation (réarrangements moléculaires générant une architecture nouvelle de complexité augmentée par apport d'énergie et/ou d'atomes puisés dans l'environnement).

Par contre, je ne perçois aucun lien explicatif entre ces théories fondamentales et les phénomènes vitaperso qui ne sont pas de nature matérielle. Il est vrai que l'énergie noire n'est pas moins mystérieuse …

Cette vitaforce va-t-elle forcer l'évolution vitabio à continuer son expansion ? Va-t-elle faire jaillir une nouvelle vitaperso ?
La plus grande complexité de l'intelligence collective, de la mondialisation ou d'une évolution du sapiens vers une nouvelle espèce sera-t-elle le déclencheur ?
 
 
Maths déstabilisantes

Le théorème de Bellman permet de démontrer le caractère erroné d'un comportement pourtant très fréquent … qui devient une faute lorsqu'on le connaît.

Celui de Goedel peut consoler un manager qui ne trouve pas la solution d'une problème … mais le laisse face à sa difficulté.

D'autres outils mathématiques montrent que cette discipline qui a la réputation d'être un monde de certitude a pourtant elle aussi ses zones d'incertitude et des conclusions qu'il faut savoir interpréter avec des concepts qui la dépasse. Les théories du chaos en font partie.

Comment trouver une logique, au fil du temps, à tous les phénomènes qui se déroulent dans l'immensité dans laquelle nous sommes plongés ?

Une illustration d'un chaos qui peut devenir presque intelligible : l'épopée de l'évolution de l'univers depuis le Big Bang jusqu'à l'extinction de toutes les étoiles … et même un peu au delà.

Un diaporama, encore à peaufiner, présente comment la mécanique quantique puis la relativité générale permettent de comprendre (un peu !) comment le monde s'est progressivement structuré - jusqu'à faire apparaître la vie - et, semble-t-il, continue de le faire sous d'autres effets mal connus.

Pour télécharger le diaporama : Cliquez

terre.gif

Vos remarques voire corrections sont les bienvenues.

Mkgt logo